Biographie

Jean-Luc Fillon :

Hautbois, Cor anglais, Contrebasse, Direction d'orchestre

Compositeur - Arrangeur



En parallèle à de sérieuses études classiques de Hautbois,, de direction d'orchestre et d'écriture (licence de concert à l'Ecole Normale Supérieure de Paris, Médaille d'or au CNR d'Aubervilliers et Prix d'honneur au CNR de Versailles, lauréat du concours international de musique de chambre de San Sebastian), Jean-Luc Fillon étudie l'improvisation et l'écriture jazz au CIM à Paris et obtient dès 1986 son DE de Jazz à la guitare Basse.

En 1987, il débute sa carrière comme hautboïste solo à l’Orchestre Symphonique d’Europe qu’il quittera quelques années plus tard pour s’engager dans une carrière de soliste.

De 1991 à 1998, il enregistre trois Disques avec Jazzogène Orchestra, vivement salués par la critique, se produit dans de nombreux Festivals et salles parisiennes (New Morning, Auditorium des Halles, Salle Gaveau, Petit-Journal…).
Pour la première fois aux Festivals de Jazz de Vienne et de Besançon, il intervient en soliste au hautbois avec Antoine HERVE, Lauren NEWTON, Claudio PONTIGGIA et Franck TORTILLIER.

En 1996, J-Luc Fillon est à l'initiative de deux nouvelles formations : Coyoakan trio (trio world jazz) et Alborada sextuor (musiques du monde / musique classique)

En 1998, une 1ère tournée avec Bob MINTZER - où ce dernier sera séduit par les sonorités du Hautbois et du Cor anglais - incitera J-Luc Fillon à développer un travail systématique de l'improvisation sur ces instruments à anches double, qu'il utilisait jusqu'alors dans un registre classique/contemporain.

En 2000, lors de sa 2ème tournée en France, Bob Mintzer écrira une pièce spécifiquement pour Hautbois/Cor anglais et Sax ténor intitulée " French Suite ".
Après avoir collaboré en tant que chef d’orchestre et bassiste avec Patrice CARATINI, Antoine HERVE, Michele HENDRICKS, Glenn FERRIS, Paolo FRESU, Jean-Marc PADOVANI, Manu di BANGO, TARATATA…, J-Luc Fillon, associé à l’espace musical « Le Sax » à Achères (78), multiplie les nouvelles rencontres au Hautbois et Cor anglais avec notamment : N’Guyen LÊ, Pierre BLANCHARD, Lauren NEWTON, Claudio PONTIGGIA, Bob MINTZER, Yves TORCHINSKY, Pierre-Marie BONAFOS…
Depuis 2001 J-Luc Fillon enchaîne de nombreuses réalisations afin de présenter le caractère novateur du Hautbois et du Cor anglais dans l’improvisation (sélection à l'audition européenne de l'Orchestre National de Jazz Paolo Damiani, enregistrements de plusieurs émissions au sein de " A l'Improviste " diffusée sur France Musiques, création du Collectif Artistique Ad Lib). La même année, il est nommé professeur de Jazz au conservatoire national de Région de Cergy-Pontoise (95).

Fin 2001 - 2002 : JLuc Fillon entame une très longue collaboration avec le pianiste portugais, João Paulo, qu’il avait rencontré quelques années auparavant sur Paris. Ils enregistrent ensemble de nouvelles compositions de J-Luc Fillon au hautbois & cor anglais avec Denis Leloup et Pierre Blanchard, Joël Grare… La même année, il enregistre en compagnie de Pierre-Stéphane Michel au sein du trio pSM et toujours Joël Grare aux percussions.
Jean-Luc Fillon se produit à partir d’octobre 2002 sur Paris, en compagnie de João Paulo, Denis Leloup dans une formule qui reste variable (duo/trio).

En 2003, il fait une sortie parisienne très remarquée de son album "Oboa" au Duc des Lombards. La même année, Glenn Ferris l'invite à rejoindre son quartet "Newance quartet" avec Jeff Boudreaux et Michel Bénita.

L'année 2004 est marquée par la sortie de "Flea Market", et par une très belle tournée au Portugal avec João Paulo. C'est aussi la naissance du quartet " De L'air" plus expérimental avec Carole Hémard, Yves Torchinsky et Xavier Dessandre.

En 2005, après une série de concerts en Allemagne, JLuc Fillon part pour les Etats-Unis où il rencontre et joue avec 2 bassonistes de jazz époustouflants : Paul Hanson et Michael Rabinoviz. En octobre, il est invité par Xavier Prévost à se produire au grand auditorium de la maison de la radio pour l'enregistrement de l'émission "Jazz sur le vif".

Début 2006, d'une rencontre décisive avec Fawzy Al Aïedy est né un projet commun, "Privé de Désert" qui réunit 5 musiciens: Fawzy Al Aïedy, Jean-Luc Fillon mais aussi João Paulo (piano), Adel Shams El Din (percussions) et Lionel Allemand (violoncelle)...Cette création fut donnée dans le cadre du festival "Ca Va Jazzer" au Mureaux (78) . Cette année 2006 est aussi marquée par la sortie du nouvel album de JLuc Fillon "Echoes Of Ellington", CD FIP de la semaine du 24 avril.

2007 : Tournée aux USA avec Michael Rabinowitz et création du tentet « Devil Reeds » avec concert à New-York. Début de la résidence de 2 ans et demi à l’espace culturel « L’Onde » de Vélizy (78). Création du projet « Oborigins » avec Michel Godard, João Paulo et Jarrod Cagwin. Tournée en Allemagne et enregistrement du trio « Oboa » par la « Deutschland Radio Cologne ».

2008 : création du 5tet « On The Reed…Again ! » avec Michael Rabinowitz; masterclasses à la HEM de Lausanne.
En novembre, sortie de l’album « Oborigins » qui est consacré « album de la semaine » sur FIP.
Puis Création de « Hautbois Nomade » avec l’Orchestre National d’Ile de France en clôture de la résidence à Vélizy

2009 : en Mars, sortie de l’album « On the Reed… Again ! » avec concert au New-Morning.
JLuc Fillon invité par Claude Barthélémy dans nouveau projet « Lieder ». Invité de l’émission « Cabaret Musique » par Antoine Hervé en direct sur France Musique.
Il est également invité par Claude Barthélemy dans le nouveau projet « Lieder ».
Cette même année, il crée le festival Sons neufs à Paris, dédié aux instruments les moins habituels dans l'improvisation et le jazz. Par ailleurs, il entame une collaboration avec l'accordéoniste Didier Ithursarry, explorant ainsi le mariage des timbres du hautbois et de l'accordéon.

2010 : il est invité par Martial Solal à accompagner les candidats du Concours international de piano jazz Martial Solal lors des épreuves finales. L’adiam 94 lui passe commande de deux oeuvres pour le "Blue Note Orchestra" de Bry-sur-Marne, dirigé par Heri Paredes.

En 2011, Jean-Luc Fillon dispense des master classes d’improvisation jazz au CNSMD de Lyon.. Il crée également de nouveaux projets en compagnie de François Méchali et Barry Altschul (trio « Echoes of Freedom »), de l’Ensemble de Basse-Normandie (projet « Oboa Nomade »), et entame une série de concert dont un très remarqué avec la création de « du Jazz Plein les Yeux »au théâtre de Poissy, diffusé en direct sur le Jazz Club de France Musique. Il est également invité sur France Musique dans l’émission « Le Matin des Musiciens ».

En 2012, il invite le violoniste Américain Mark Feldman à rejoindre son nouveau trio, « Echoes of Freedom » et le concert donné á l’auditorium St-Germain est enregistré par Ivan Amar pour son « Jazz Club » sur France Musique.
Cette année est aussi marquée par l’excellent accueil réservé par les médias au nouvel album « Oboréades[2] » en collaboration avec l’accordéoniste Didier Ithursarry. Ce disque fût enregistré à la suite de nombreux concerts en France et en Allemagne (Paris Jazz Festival, Festival Bouteille en Bretelles, Jazz-SyndikatSaarbrücken…).

En 2013, Jean-Luc Fillon poursuit les créations audionumériques avec la sortie de l’album « Choros do Brasil » en compagnie des virtuoses Brésiliens Eduardo Miranda et de Tuniko Goulart ; album sélectionné par FIP comme disque de la semaine.
Il est également invité au Portugal par différentes universités et conservatoires de musique à donner des master classes d’improvisation á des étudiants hautboïstes.
Cette même année, le concours international de Hautbois et Basson de Muri (Zürich) offre une soirée carte blanche à J-Luc Fillon qui choisira de présenter un concert en deux duos : le premier avec le pianiste Joao Paulo, le second avec l’accordéoniste Didier Ithursarry.
A son retour, Il est invité par Xavier Prévost de France Musique à présenter « Echoes of Freedom » dans une formule en trio avec le batteur Barry Altschul et le contrebassiste François Méchali lors de l’émission « Jazz sur le Vif ».

En 2014, Il enregistre le projet « Echoes of Freedom » en 4tet avec Mark Feldman, François Méchali et François Merville et donne une série de concert avec cet ensemble.
Il part quelques temps à New-York pour des masterclasses et quelques concerts ; il se produit notamment avec les pianistes Don Friedman et le fougueux Vadim Neselovskyi.
En octobre, il sort son nouvel opus « Oboman plays Cole Porter », son premier album distribué aux Etats-Unis.
Un grand concert est donné au New-Morning à cette occasion avec Christian Escoudé en invité.
Cette fin d’année sera aussi marquée par la création dans le cadre du festival Sons 9 du duo « Late ‘Trane » avec Paul Hanson et d’une rencontre prometteuse avec le guitariste tatare Enver Izmaylov.
Enfin, c’est aussi le début du tournage par Pirouette production du documentaire « ’Obomania », , sur la vie et l’oeuvre de Jean-Luc Oboman Fillon...